Actualités

Café littéraire à l’Estive

Café littéraire à l’Estive Ariège PyrénéesJean-Marc le Scouarnec : « Jean Dieuzaide, la photographie d’abord »Editions Contrejour

Jean Dieuzaide a été au coeur de cinquante ans de photographie française, toujours en avance d’un combat pour la reconnaissance de son métier et de la photographie en tant qu’art. Qui était vraiment ce professionnel chaleureux qui mit Dali dans l’eau pour une photographie historique, aviateur et casse-cou qui traversa la place du Capitole en équilibre sur les épaules d’un funambule, co-créateur des Rencontres d’Arles avec Lucien Clergue, précurseur de la photographie de voyage moderne avec des reportages sur l’Espagne et le Portugal ?

Considéré comme un photographe humaniste pour ses travaux sur l’Espagne, le Portugal ou la Turquie, il est également l’auteur d’une importante recherche plastique autour de la nature morte. Il débute la photographie peu avant la seconde guerre mondiale et photographie le Général de Gaulle lors de la libération de Toulouse. Le portrait sera affiché dans toutes les mairies de France, ce qui fera de Jean Dieuzaide, en très peu de temps, le photographe acteur et témoin de toute une génération.

La place de Jean Dieuzaide dans la photographie va bien au-delà de la région Midi-Pyrénées : il multiplie reportages et travaux de commande, des soubresauts de la Libération à l’aventure du Concorde. Il crée avec le Château d’Eau en 1974 la première galerie publique entièrement consacrée à la photographie en France. Le photographe toulousain est connu pour ses recherches formelles baignées de mysticisme, ses photos d’architecture romane et ses images dans la lignée de l’école humaniste.

Témoignages et lettres inédites révèlent le photographe dans son travail et dans son intimité ; éclairent son oeuvre immense, encore trop méconnue. Disparu en 2003, il laisse derrière-lui, un peu plus d’un million de clichés après avoir été le premier photographe à obtenir à la fois le prix Niepce et le prix Nadar. C’est la première biographie consacrée à l’artiste.

Jean-Marc Le Scouarnec est responsable des pages Culture du quotidien La Dépêche du Midi. « Jean Dieuzaide, la photographie d’abord » est son premier livre.

Jeudi 21 février à 19 heures à l’Estive de Foix Au bar – Entrée libre

Les cafés littéraires de l’Estive sont organisés avec la librairie Majuscule Surre et la Bibliothèque Municipale de Foix
“Un livre, un vin” en partenariat avec les Caves Deymier à Pamiers

 Renseignements et réservations au 05.61.05.05.55 / www.lestive.com

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top