Ariège sorties

La vigne en Pays d’art et d’histoire

La vigne en Pays d’art et d’histoire Ariège Pyrénées

Il relatera le travail qu’il a mené dans le cadre universitaire sur le vignoble de Basse Ariège.

Certaines localités ont connu des plantations dès le Moyen Âge. Mais c’est vraiment au XIXe siècle que cette culture se généralise. Le vignoble en Ariège se développe d’abord à Pamiers et Varilhes. Le pays de Mirepoix connaît une très forte augmentation des plantations après la Révolution, y compris dans des communes où on ne les attend pas, comme au Peyrat par exemple. La vallée du Douctouyre connaît une très forte progression dans les années 1855-1860. Arrivé en France en 1865, le phylloxera est un véritable traumatisme pour l’ensemble de la production de vin. Comme partout ailleurs, les vignes d’Ariège doivent être arrachées.

Seules les plus productives connaîtront un renouveau à la fin du XIXe siècle. Il faut ensuite attendre presque une centaine d’années pour avoir de nouvelles plantations, dans la 2e moitié du XXe siècle. Camon participe de cette revitalisation puisque des pieds ont été plantés il y a seulement quelques années. M. et Mme Laffargue ont en effet transformé le paysage en coupant les arbres de la parcelle en contrebas du village au profit de pieds de vigne. Vignerons dans le Bordelais, ils ont choisi les bords de l’Hers pour se lancer dans la production de raisin. A 14h, ils feront visiter leur propriété et vous feront déguster le « Clos du Colonel », issu de leur ancienne production dans le Bordelais (une dégustation sera également proposée à la suite de la conférence).

A 15h30, Emilie Thierry, guide conférencière, prendra le relais en proposant une balade aux cabanes de 2h30 environ, pour voir les vestiges attestant de cette culture à Camon.

Cette animation prend place dans le cadre de la fête du vin organisée par la mairie de Camon. La conférence du Pays d’art et d’histoire le matin est à deux euros. Il y a possibilité de se restaurer sur place à midi. La visite de la propriété est gratuite. La balade aux cabanes est au tarif de trois euros. Il faut s’inscrire préalablement (05 61 68 88 26) et prévoir des chaussures de marche (dénivelé de 150m).

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top