Ariège sorties

Les journées du patrimoine se préparent en Pays d’art et d’histoire.

Les journées du patrimoine se préparent en Pays d’art et d’histoire. Ariège Pyrénées

Le château de Gargas ouvre ses portes depuis peu notamment pour des expositions. C’est néanmoins une ouverture exceptionnelle qui est proposée puisqu’il s’agit d’accéder au décor intérieur du château. On sait qu’en 1598, Blaise de Roquefort et son épouse, Géraulde de Chambert, font chacun leur testament dans le château. C’est vraisemblablement cette famille de Roquefort qui est à l’origine des décors intérieurs du premier étage.  Ils sont seigneurs de Daumazan et de la Bastide de Lordat, gouverneurs pour le roi des places de Quéribus, Usson, et Carcanières.

Classés au titre des Monuments Historiques en 1998, les décors comprennent trois cheminées et quelques encadrements de stuc. Ce mélange de chaux éteinte et de sable ou de poudre de marbre, plus léger que la pierre, sert depuis l’Antiquité à revêtir plafonds et murs.

Le Pays d’art et d’histoire propose deux conférences à 11h et 15h30 le samedi 20 septembre avec Bruno Tollon, professeur émérite d’histoire de l’art, Toulouse-le-Mirail. Avant et après les conférences, des visites sont organisées pour accéder au premier étage du château. Elles se feront par groupes de 15 personnes sous la conduite de Marina Salby, Emeline Grisoni et Catherine Robin du Pays d’art et d’histoire.

Il faut impérativement s’inscrire très vite auprès de l’office de tourisme du pays de Mirepoix pour retenir sa place dans ces groupes dont la taille est limitée. A vos téléphones : 05 61 68 83 76.

Le château de Montségur est bien connu de tous. Mais quels sont ceux qui ont prêté attention aux murailles qui jalonnent le parcours d’accès ? En effet, durant la première moitié du XIIIe siècle, le castrum de Montségur est un village fortifié. Il abrite les habitations en hauteur mais le reste de la montagne est sécurisé : présence de lices, espace compris entre deux murailles ; postes de défense avancée prolongeant les fortifications.

Le dénivelé de deux cents mètres et les falaises abruptes offrent une protection naturelle. Toutefois, sur le côté sud, celui du chemin d’accès actuel, la pente moins rude et a dû être renforcée par des murailles supplémentaires. Menacées de disparition, celles-ci ont été restaurées en 2013.

Vincent Baudon, bâtisseur de pierres sèches, en charge du chantier, nous explique comment on consolide l’existant sans en altérer l’esprit. Il parlera de la technique de pierres sèches. Il sera présent le dimanche 21 septembre après-midi et prendra le relais à la suite des visites guidées de Fabrice Chambon qui démarrent l’une à 14 heures et l’autre à 15 heures. A noter : une visite de Fabrice Chambon aura aussi lieu le matin à 11h. Le rendez-vous est dans le château. Il faut  prévoir des chaussures de marche.

Ces rendez-vous sont gratuits.

[callout]Un certain nombre d’églises sont ouvertes sur le territoire du pays des Pyrénées Cathares pendant ces journées européennes du patrimoine : La Bastide de Bousignac, La Bastide sur l’Hers (visite avec orgue à 15h le samedi par l’abbé Savournin), Lagarde (uniquement le samedi), Laroque d’Olmes (Saint-Sacrement, uniquement le dimanche), Lavelanet (Notre-Dame de l’Assomption et Bensa), Malegoude, Péreille, Roquefixade (visites et projections toutes les heures pendant les après-midi), Roumengoux, Sainte-Foi.

Un atelier de teinture est organisé par les Amis du musée au musée du textile et du peigne en corne de 10h à 18h à Lavelanet le samedi 20 septembre.[/callout]

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top