Ariège sorties

Pourquoi l’abbaye de Boulbonne à Malegoude ? – 22 nov

Pourquoi l’abbaye de Boulbonne à Malegoude ? Ariège Pyrénées

Qui est l’intervenant ?

Un docteur en histoire et en archéologie, chercheur associé d’un laboratoire de recherches toulousain. Mais surtout le petit-fils de Roger Armengaud. Exceptionnellement il va reprendre les travaux de son grand-père et proposer une présentation de l’abbaye de Boulbonne.

Cette abbaye, surnommée le Saint-Denis des comtes de Foix, a été fondée à moins de 3 km au sud-est de l’actuelle ville de Mazères. En 1150, c’est une petite communauté qui entre dans l’ordre de Cîteaux et se dote d’un monastère et d’exploitations agricoles. Elle bénéficie de nombreuses donations dont celles des comtes de Foix, pourtant proches de l’hérésie cathare. Ils vont même choisir d’être inhumés à l’abbaye. En dépit des guerres féodales et difficultés conjoncturelles de l’ordre, Boulbonne augmente sa puissance. L’abbaye va entrer dans la tourmente avec une suite d’abbés peu soucieux de sa bonne marche et les destructions liées aux Guerres de religion. Ils devront choisir un nouveau site pour se ré-installer au XVIIe siècle.

Ce sera la construction actuelle, vendue à la Révolution française, dans la commune actuelle de Cintegabelle.

Mais alors pourquoi Malegoude en Pays des Pyrénées Cathares ?

Parce que Malegoude a fait partie des possessions de l’abbaye de Boulbonne. En 1391, le seigneur Roger-Bernard Ier de Lévis a été contraint de se défaire de certaines de ses propriétés en raison de dettes impayées. Il cède à l’abbaye de Boulbonne, la ville et tout le lieu de Malegoude, avec les bâtiments et dépendances ainsi que le droit de pratiquer la haute et basse justice.

Il ne se réserve que le quart des revenus provenant de la justice et la moitié de ceux liés aux biens cédés. Un plan parcellaire du XVIIIe siècle indique une  » métairie du château de Malegoude  » au lieu-dit  » Castélas « , de 129 setterées, ce qui équivaut à un peu plus de 16 hectares. Le document précise également que les moines possédaient une forge, située au sud-est de la métairie. Malegoude reste dans la dépendance de l’abbaye de Boulbonne jusqu’à la Révolution.

C’est donc toute l’histoire de cette abbaye, entre apogée et déclin, que va livrer Guillaume Renoux. Il accentuera un peu plus sur le lieu de Malegoude.

Le Pays d’art et d’histoire vous donne rendez-vous à la salle des fêtes ce samedi 22 novembre à 16h. Elle est à deux euros.

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top