Pamiers Basse-Ariège

Sur les routes de l’Ariège – La Bastide de Lordat

La Bastide de Lordat Ariège Pyrénées

La bastide fut fondée, antérieurement à 1250, sous la suzeraineté des évêques de Toulouse, par les seigneurs de Belpech

Elle sera nommée sans un premier temps de la « Bastide de Cazenave », Hugues de Belpech ayant vendu sa seigneurie, le 13 mai 1416, à Hugues II de Lordat, dit  seigneur de Cazenave.

Nommée ensuite « La Bastide de Gardenoux », elle prendra son nom définitif par l’acte législatifs an VIII et an X

Anecdote :

Lors du début de la seconde guerre mondiale (printemps 1940),  La Bastide de Lordat a été pressenti avec des communes alentours pour être un dépôt d’obus et d’explosifs avec centrales électriques, voie ferrée avec gare de triage etc… Le montant des travaux était estimé à 140 millions de Frs et les délais de 10 mois (Lettre du Ministère de l’Intérieur au préfet de l’Ariège, le 5 avril 1940 le projet fut abandonné..

A voir :

Église dédiée à St Etienne
La fontaine (1912)

En savoir +  : http://www.histariege.com/la_bastide_de_lordat.htm

blason bastide lordatSon blasonnement est : D’or à un chevron rompu de sable.

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top