Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

Sur les routes de l’Ariège, Belloc

Sur les routes de l’Ariège, Belloc

Toute proche de Queille, la commune y est étroitement liée et, durant la période cathare, le nom de Belloc n’apparaît pas, elle fut sans doute appelée, à cette époque, Pech d’Azeu.

La première mention de Belloc, aussi appelé Beau Lieu, date de 1290 et concerne un hommage rendu par Arnaud de Lordat, damoiseau, seigneur de Sarraute, à Roger Bernard II de Foix, pour les lieux de Sarraute, Queille, St Quentin et Belloc.

En 1310, les Seigneuries Queille, Belloc, et Saint Quentin tombent dans la maison d’Armagnac et y resteront jusqu’en 1371.

A la Révolution, Belloc est d’abord rattaché à l’Aude en 1790 ; puis au district de Mirepoix à partir du 24 mai 1794.

La commune de Belloc qui faisait partie de l’arrondissement de Pamiers en 1801, passe à celui de Foix en 1926, puis revient à celui de Pamiers en 1942

Patrimoine :

  • Église du XVIème siècle dédiée à l’Exaltation de la Sainte Croix
  • Calvaire de Belloc : croix sur l’emplacement d’une ancienne chapelle
  • Panorama à l’ancienne tour de guet dépendant du château de Léran
  • Tombe du Baron de Péguilhan qui a pris une place importante dans l’histoire de Belloc.
  • L’ancien couvent et la Maison du Procureur qui sont aujourd’hui propriété privée.

Sources :
www.paysdemirepoix.org
www.histariege.com

 

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top