Ariège sorties

Foix – Prison Possession – 4 et 5 février

Prison Possession Ariège Pyrénées

Prison Possession parle de ceux qui habitent ces maisons d’arrêt devant lesquelles nous passons sans nous poser de questions sur ceux et sur celles qui sont derrière ces murs. C’est le retour du très poétique François Cervantès à l’Estive.

La relation entre un auteur et un détenu

« Janvier 2012 : je visite la prison du Pontet. Le bibliothécaire me dit que les détenus veulent de la poésie ou des autobiographies, pas de roman.
Je commence une correspondance avec quelques détenus. Cette privation de liberté, elle ne se partage pas, elle est indescriptible. La prison coupe les liens qui reliaient un individu aux autres et au monde. Un homme est amputé du monde et le monde est amputé d’un homme.
Je retrouve le rythme oublié du courrier, la circulation des enveloppes, les timbres, des écritures tracées à la main. Cet espace entre deux personnes, immobiles, une lettre à la main, devient vibrant.
Notre relation ne ressemble à rien d’autre : ce n’est pas une amitié, ni une fraternité, rien… C’est une relation magique, je m’en rends compte peu à peu. Je retrouve mes premiers moments d’écriture, ceux de l’enfance : j’apprenais à écrire pour apprendre à parler.
Le texte qui naît de cette correspondance raconte de façon transparente la relation entre un auteur et un détenu.
La création d’une communauté invisible à laquelle on se sent appartenir  »

François Cervantes

Pour cette nouvelle création, François Cervantes a écrit à partir de cet échange de correspondances. Prison Possession est un texte pour un homme seul, ‘habité’ par un détenu, avec qui il a retrouvé le rythme oublié du courrier, la circulation des enveloppes, la découverte des écritures tracées à la main.

Auteur, metteur en scène et acteur, François Cervantes a créé en 1986 la compagnie L’entreprise, avec le souhait de chercher un langage qui puisse raconter le monde d’aujourd’hui, traverser les frontières sans être arrêté par des références culturelles, et s’adresser directement aux spectateurs. L’écriture a toujours été la colonne vertébrale de son travail, elle préexiste au théâtre, et c’est à travers elle qu’il l’aborde. S’il a ressenti la nécessité de créer une compagnie, c’était pour entreprendre une recherche sur les déchirures et les liens entre le corps et le verbe, entre tradition et création.

En découvrant des arts plus anciens que le théâtre, j’ai découvert des sociétés traditionnelles (Inde, Indonésie, Japon, Comores…) qui m’ont fait comprendre des articulations entre art et rituel, et qui m’ont posé violemment une question : quelle est la place de l’art dans notre vie ? Ces rencontres ont marqué les créations de la compagnie. Elles m’ont fait aller vers l’origine du théâtre d’une part, et vers une écriture contemporaine d’autre part, directement en prise avec le réel, cherchant le frottement entre réel et imaginaire.

Jeudi 4 et vendredi 5 février à 20h45 
L’Estive scène nationale de Foix et de l’Ariège
accueil@lestive.com – 05.61.05.05.55 – 20 avenue du général de Gaulle 09000 FOIX
www.lestive.com

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top