Actualités

Lavelanet, futur territoire à énergie positive et à croissance verte

Mardi dernier, c’est avec toute son équipe et devant Marie Lajus, préfète de l’Ariège que Marc Sanchez Maire de Lavelanet présentait le projet « Lavelanet TEPCV » où comment transformer une ville en déclin industriel, en territoire à énergie positive et à croissance verte.

Plus de 500 projets à Territoires à Energies Positives et à Croissance Verte (TEPCV) sont en phase de développement sur la France. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui a été adoptée à l’Assemblé nationale en juillet 2015 propose, pour 2030, la réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre, la production d’énergie renouvelable à hauteur de 32% de la consommation énergétique finale, la diminution de 20% de notre consommation d’énergie ainsi que réduire à 50% la part du nucléaire dans notre production d’électricité totale à l’horizon 2025.

C’est dans ce cadre que la Mairie de Lavelanet a répondu à l’appel « Territoire d’avenir » en décembre 2014 où elle a été officiellement « Lauréatisée » le 12 mai dernier à Paris. Le maire Marc Sanchez a tenu à présenter en séance publique, devant ses collaborateurs et la préfète, les grandes lignes du projet. A l’occasion, il a présenté une des véhicules électriques qui sera prochainement acquis par la municipalité.

Pour le court terme, ce projet propose une requalification  énergétique de l’habitat sur Lavelanet, le développement de nouvelles mobilités et la réduction de la place de la voiture dans le coeur de ville, améliorer la performance énergétique de l’espace public, mettre en valeur le patrimoine naturel (végétal ou aquatique) de la ville et enfin assurer une production d’énergies renouvelables.

«L’essentiel de ce projet est de montrer que la ville de Lavelanet est en marche pour un nouvel avenir et montrer aux habitants et au gens de l’extérieur ce que nous faisons pour la rendre de nouveau attractive…Il y a une vie à Lavelanet et cette ville va devenir de nouveau attractive et nous souhaitons le faire savoir !» scande Marc Sanchez le maire, qui invitait la presse dans les jardins de la Mairie à découvrir le premier véhicule concrétisant ses propos.

Le projet de Lavelanet va représenter  2 656 750 euros d’investissements et d’études, il s’organise en 9 actions avec un travail dans un premier temps sur la requalification urbaine via un atelier « Lavelanet 2050« , puis la mise en oeuvre d’un Plan local d’Urbanisme, l’achat de véhicules électriques par la Mairie et la pose de bornes de recharges dans la ville (en collaboration avec le SD09 qui en proposera également de son côté dans le prolongement de cette action)

«C’est une illustration d’une politique locale qui s’incarne dans une ville comme Lavelanet en lien avec une politique nationale» précise Marie Lajus la préfète de l’Ariège invité ce jour là pour valoriser la collaboration entre la collectivité et les services de l’Etat sur ce projet,  «ce projet est lié à d’autres projets et va permettre concrètement d’accroître l’utilisation du véhicule électrique en ville et favoriser les déplacements doux, tout en recréant une attractivité touristique par un centre ville réaménagé et sortir d’une image d’une ville industrielle en déclin»

Progressivement Lavelanet devrait voir son entrée de ville modifié pour accepter ces liaisons douces et permettre une traversée de la ville de bout en bout depuis la voie verte au Nord jusqu’au berges du Touyre au Sud.

«Il faut que les projets soient ambitieux et il faut que l’on puisse travailler ensemble entre les collectivités et l’Etat comme par exemple sur le programme AIDER qui a déjà été utilisé ici sur le Pays d’Olmes pour permettre aux projets d’arriver à leur terme» conclue la préfète de l’Ariège…

 

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top