Agriculture

La Conf’Ariège sur tous les fronts pour défendre les paysans spoliés !

Promesses non tenues, plus de 2 ans de retards de paiements pour certaines aides PAC, notamment les aides à la reconversion et au maintien bio, c’en est trop !

En écho à l’occupation pour une action nationale, du siège de l’ASP (organisme de paiement des aides) à Limoges, où participent des paysans ariégeois, la Conf’Ariège, participe ce jour, avec sa structure régionale, à une opération péage gratuit, avec distribution de fruits et légumes régionaux aux automobilistes.

La Confédération paysanne exige :

  • le paiement immédiat des aides en retard ;
  • la prise en charge des frais bancaires liés au retard des aides (intérêts bancaires…) ; le tenue des engagements pris à Cournon :
    – majoration des 52 premiers hectares à 100 €/ha dès 2018 ;
    – paiement des montants ICHN prévus, sans réduction ;
    – paiement de toutes les MAEC et aides bio dans les conditions prévues lors de la contractualisation
     –  maintien des financements nationaux sur l’aide au maintien.Justice dans le zonage ICHN dans les zones défavorisées simples (ZDS) ;
  • la suppression des pénalités liées à la complexité de mise en œuvre de la nouvelle PAC ;
  • un moratoire sur les contrôles PAC ;
  • la mise en place d’une aide à l’actif pour les petites fermes ;
  • la fin des subventions de l’État aux assurances privées, au profit d’un fond de mutualisation géré par l’État.

Répondant à une demande de la société, nous ne faisons pas l’aumône, mais réclamons juste les aides liées aux contrats pour lesquels nous nous sommes engagés sur nos fermes !

David Eychenne,
Co-porte-parole de la Conf’ 09 – 06.47.65.08.33

Confédération Paysanne de l’Ariège
32 av du général De Gaulle – 09 000 FOIX
05 61 02 14 31 – confariege@gmail.com 
ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top