Actualités

L’histoire de la Cucurbinata – ou comment la citrouille est arrivée à Saint Michel !

Comme souvent, il faisait très sec pendant l’été et les prairies étaient déjà entièrement jaunes. On avait l’impression que tout le village de Saint Michel était en train de dessécher.

Un soir, j’étais en train de me promener sur notre terrain dans l’ambiance superbe du soleil couchant, quand tout un coup, j’ai aperçu une jeune femme magnifique vêtue d’une robe orange traverser la campagne assoiffée.

Oui en fait, aujourd’hui, je ne peux plus dire si elle marchait ou plainait, car j’étais trop sous le charme de sa beauté. Mais en découvrant ses ailes et ses oreilles pointues, je me suis aperçu que c’était une femme elfe.

Doucement, je me suis approchée d’elle et je l’ai saluée gentiment. Elle m’a dévoilé qu’elle s’appelait ‘Curcubinata » et qu’elle avait un grand soif. Ensuite elle m’a demandé un verre d’eau! « Oui », ai-je répondu et je me suis précipité pour lui amener ce qu’elle avait désiré. L’elfe m’a remercié et ensuite elle a vidé tout le verre.

Puis elle m’a adressé la parole: « J’ai trois graines pour toi, tu devras les planter dans la terre et les arroser fréquemment! » « Merci, » ai-je répondu et j’étais incapable de sortir un mot de plus, tellement étais-je toujours ébloui par la beauté de cet être.

Puis elle est passée à côté de moi en planant et elle s’est éloignée vers l’horizon pour disparaître dans la direction où s’élève le Mont Valier… J’avais l’impression qu’elle plongeait derrière la montagne et pendant un long moment, le ciel continuait à briller dans des couleurs orangées.

Au printemps suivant, quand je sortais de la maison un beau matin, mon regard était attiré par le Mont Valier et comme le soir de la rencontre avec l’elfe il était illuminé d’une lumière orange magnifique.

Immédiatement, je me rappelais de Curcubinata et les graines.

Et je savais que maintenant, le temps était venu de les mettre dans la terre. Sur-le-champ, je plantais les trois graines et je les aspergeais avec un grand arrosoir.

Après une semaine déjà, les premières feuilles apparaissaient.

J’arrosais la plante chaque jour, elle grandissait et bientôt écloraient les premières fleurs qui brillaient comme des étoiles jaunes.

Puis se formaient les fruits et chaque jour, on pouvait observer la croissance de citrouilles magnifiques qui devenaient énormes.

Elles étaient tellement savoureuses que je décidais de continuer à les cultiver comme ‘Citrouilles de Saint Michel’.

Oui, les voisins de notre petit village étaient tellement ravis que nous avons fondé une ‘Confrérie de la Citrouille’. C’est ainsi que la culture de ces citrouilles est assurée.

Et des fois pendant le coucher du soleil, je dirige mon regard vers le Mont Valier et je suis sûr de percevoir la sourire contente de la belle Curcubinata dans le vent du soir !
Copyrigth by  Jürg Goensch Aout 2011  ST. Michel  

La récolte des citrouilles à St. Michel à commencé

Comme chaque année le parc animalier de St. Michel ainsi que la confrerie de la citrouille ont planté de nombreuses espéces de courges en tout genre.

La récolte de nos plus belles citrouilles à débuté pour la grande exposition prévue pour le grand festival des citrouilles qui se déroulera durant les vacances de Toussaint.

Durant ce festival aura lieu un repas d’Halloween, un marché exposant les plus belles citrouilles, Halloween dans le Bois des Contes au Parc Animalier, et le concours de la plus grande citrouille.

Tout le village de St. Michel sera decoré aux couleurs d’Halloween et nous proposerons aux visiteurs une grande nouveauté à decouvrir: une maison hantée !! A SUIVRE !!!!

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top