Actualités

« Sortie de résidence » de création à l’Estive

« Sortie de résidence » de création à l'Estive Ariege pyrénées

Un milliard de personnes dans le monde survivent dans les “slums” – bidonvilles, en français, mais le terme anglais induit la saleté et la criminalité. Le problème le plus important et le plus explosif de ce siècle… Le public est invité dans un espace qui figure le monde.

On y entend, de manière fragmentaire, des descriptions courtes de certains Slums du monde entier, et de leur « socialité ». Et quelques commentaires politiques, au sens noble du terme. « Planet of slums » c’est une structure sonore « sensible », de voix et musicalité relayée par des chansons dont la plus connue « Bidonville » de Claude Nougaro, dans une version épurée. De l’émotion. Un rap, reconstruit autrement, avec un son « rock africain »…une voix soul pour raconter des histoires édifiantes, des histoires amusantes, des histoires extrêmement violentes. Le monde des slums est aussi un monde très jeune – l’espérance de vie est bien souvent proche de d’une trentaine d’année à certains endroits -, et la majorité des personnes qui survivent sont des enfants, des adolescents

« Et ce monde des « slums » engendre une autre humanité, que lʼon peut affronter de très près, et questionner … de très loin. Mais pour ma part, après avoir approché la misère extrême – je lʼavoue pas bien longtemps -, je nʼai plus jamais cessé dʼy penser. Et dʼy penser avec lʼaide dʼune oeuvre comme celle de Mike Davis. Car je me suis retrouvé « étranger dans un monde commun ».
Avec la nécessité de partager, au théâtre, ce monde incroyable des « slums », ce monde où souvent le réel devient fiction : où les enfants se racontent des histoires terribles dʼune incroyable drôlerie et où la violence se résout auprès des églises charismatiques. Où « le politique » – du moins, tel pensé en occident -, nʼa plus aucun sens face à « la politique ». Où la mort est tellement présente que lʼon imagine la croiser la nuit. Où la vie est tout simplement insensée. Un monde commun et une autre humanité, incompréhensible, en ce nouveau siècle, à moins dʼaccepter la folie des hommes … » Thierry Bedard

Thierry Bedard

Il travaille depuis 1989, entre autres activités de la Compagnie Notoire, sur un cahier des charges qui l’incite, à œuvrer essentiellement sur des auteurs contemporains et à présenter les travaux de recherche, spectacles d’intervention, spectacles jeune public, sous forme de cycles thématiques.
En 2005, Notoire s’est engagé dans un cycle de recherche intitulé le Cycle « de l’étranger(s) » lié aux écritures du monde et dont Massalia a accueilli la conférence Le Globe en 2010 et le spectacle d’intervention en direction du jeune public La Planète en 2011.

Vendredi 26 avril à 19h à l’Estive de Foix – Entrée libre Retrouvons-nous après autour d’un verre avec les artistes au Bar de l’Estive.

Renseignements et réservations au 05.61.05.05.55 / www.lestive.com

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top