Actualités

Margaux, la fin de l’hiver en Nouvelle Ecosse

Quatre nouvelles semaines sont passées depuis ma dernière Newsletter. Tantôt chauffeur, tantôt femme de ménage ou encore cuisto, baby-sitter parfois même, peintre, je passe par tous les postes ici ! C’est aussi le bon côté de ce système d’échange de services contre logement/nourriture ! La routine est inexistante, les jours défilent mais ne se ressemblent pas.

54b590_b3e0cb50dc6646248b90cbe774a9d684.jpg_srz_p_423_315_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzJ’ai décidé, d’un commun accord avec mes hôtes, de poser mes valises encore quelques semaines. Mais pourquoi restairai-je en Nouvelle Ecosse pendant l’hiver alors que c’est l’été que cette province est la plus prisée. Comme l’Ariège, la Nouvelle-Ecosse base une grande partie de son économie sur le tourisme, or ici, au contraire de l’Ariège, nous sommes au bord de l’eau, l’hiver est glacial et la plupart des attractions sont fermées, souvent entre octobre et avril.

Quand j’ai quitté le New Hampshire pour Annapolis Royal tout le monde me faisait des gros yeux ! « La Nouvelle Ecosse en hiver ? Mais pourquoi ? »Et pourquoi pas ?

Vivre ailleurs et autrement c’est aussi découvrir des lieux où les touristes ne vont pas, c’est prendre les chemins de terre au lieu de naviguer sur les routes goudronnées, vivre au rythme des locaux…

Et c’est donc aussi découvrir  la Nouvelle Ecosse en plein hiver ! Ainsi j’apprends à vivre à la façon Canadienne : avec les portes que l’on  »ne barre pas » (qui ne sont pas fermées à clé), la solidarité liée à la rudesse du climat, le prix des aliments de base et les gestes quotidiens : peler la neige, équiper des enfants pour leur match de hockey et manger des pogos qui n’ont plus aucun secret pour moi !J’ai la chance de vivre dans une famille de jeunes actifs : Jenna et Wes, trentenaires, cumulent chacun 3 emplois. Employés chez Canadian Tire, ils ont aussi une entreprise de Management de maisons et un motel qu’ils font fonctionner à l’année. Ils n’avaient jamais pris de vacances avec leurs garçons de 4 et 6 ans, alors pour la première fois depuis des années ils ont réussi à dégager 2 semaines et, à la façon « retraités québécois » ils se sont offerts des vacances 2 400 kilomètres plein sud, à Orlando, aux Etats Unis.

54b590_acac5c88b56f4739b1ccee9aa2bdfa07.jpg_srz_p_423_317_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzJenna, Wesly, Morgan, Wyatt, avec Annika et Rikke, les deux étudiantes étrangères qui séjournent une année académique ici, ont donc pris la route pour la Floride le 3 mars et j’ai pu, pour la première fois depuis mon départ de France, me retrouver seule pour 9 jours ! Autant vous dire que j’en ai profité.

Si au début j’avais beaucoup de projets de sorties, j’ai finalement opté d’avancer sur les choses à faire dans la maison et puis, j’allais profiter de ces quelques jours pour avancer sur mes projets. Car, contrairement à ce que je pensais, je n’ai pas beaucoup de temps libre. L’échange de service contre logement et nourriture me prend entre 4 et 8 heure par jour tous les jours de la semaine. Si je prends quelques heures par semaine pour découvrir des endroits, faire des photos, préparer mes newsletters, chercher et prendre contact avec mes futures familles d’accueil, je n’ai vraiment pas le temps à l’ennui, je ne vois pas les journées défiler.

54b590_9f0026bfc45248c99293c9c27994dd11.jpg_srz_p_420_315_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzCôté météo, le mètre et demi de neige tombée depuis janvier est intact. Fin février j’ai eu le plaisir de visiter Halifax, capitale provinciale de la Nouvelle Ecosse où j’ai vécu une des journée les plus froide de l’année : -35°C !

Rentrez dans un magasin et l’écart de température entre l’extérieur et l’intérieur peu dépasser des 50° ! Une visite vivifiante, croyez moi !

Début mars nous a offert des températures plutôt tempérées … Pour la première fois depuis des semaines nous avons même eu des températures positives ! Bon, on est loin de prendre le thé dehors sur les transat, mais il a tout de même fait 8°C. La neige fond lentement et il suffit que les températures chutent et le parking redevient patinoire ! Un vrai bonheur. Malgré tout, les routes sont impeccables et il est du devoir de chacun déneiger sa propriété.

54b590_f21c4e3a742242d6bdfa3af3c88236d5.jpg_srz_p_423_317_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzLa suite ? Plusieurs projets en cours. Retour au Quebec d’abord où je retrouverai mes amis américains à Quebec city le temps d’un week end. Je resterai surement quelques semaines supplémentaires dans la Province avant de la quitter pour la Colombie Britannique. Vivre au jour-le-jour ? Pas encore ! J’ai besoin d’organiser mon périple et d’avoir une vision à quelques semaines. Si je ne suis pas sûre de ma destination pour les prochains mois je sais en revanche que je passerai le mois de septembre au Colorado avant de quitter l’Amérique du Nord pour la Nouvelle Zélande, mais ça, c’est une autre histoire !

 

fdf<sf<s

[callout]Kilomètres parcourus depuis le 30 octobre 2014  10 863 kms
7205 en avion
1577  en bus
229 en train
1852 en voiture[/callout]

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top