Actualités

Tentative d’occupation du Château de Foix

Tentative d’occupation du Château de Foix : « un manque de respect pour les touristes et pour les personnels du site » pour Henri Nayrou.

Ce jeudi 12 mai, un petit groupe d’opposants à la loi Travail est monté au sommet de la Tour Ronde du Château de Foix, après en avoir bloqué l’accès, pour y déployer une banderole exprimant son désaccord par rapport à ce projet de loi. Manifestement leurs intentions étaient d’occuper le plus longtemps possible le monument, à la veille de ce long week-end de Pentecôte.

L’intervention des agents du Conseil Départemental et des forces de l’ordre a permis de déloger rapidement ce groupe de personnes.

«Je respecte naturellement la position de chacun sur ce projet de loi. Toutefois je regrette le choix de cette action qui se voulait spectaculaire. Elle manque surtout de respect à l’égard des visiteurs du Château de Foix, en particulier pour un groupe de touristes étrangers qui a dû renoncer à la visite.

J’espère que l’organisateur, client fidèle, ne nous en tiendra pas rigueur et je m’en excuse auprès de lui.

Cette action marque en outre une absence de respect pour les salariés, permanents ou saisonniers, qui font de leur mieux, chaque jour, pour mettre en valeur ce magnifique monument, et qui, loi travail ou pas, assurent ainsi leur emploi.» précise Henri Nayrou président du Conseil Départemental et Président de l’ADT Ariège-Pyrénées.

Origine de la manifestation du 12 Mai 

Le 6 mai dernier, l’intersyndicale Ariège (SG09, CGT, FO, Solidaires et la FSU)  invitait à manifester le 12 mai en plusieurs endroits du département;  à Verniolle à Delta Sud pour un Pique-Nique et une distribution de Tract, devant l’UPAP à Peysales et au château de Foix et à Saint-Jean du Falga.

«L’application par le 49/3 est un manque de démocratie de ce gouvernement qui dans sa majorité n’est plus légitime. Elle n’est pas une fin en soi, elle doit nous pousser à amplifier la mobilisation. Lors du vote du CPE, le gouvernement de l’époque avait utilisé le même déni de démocratie, les salariés, les étudiants avaient continué la mobilisation et ILS AVAIENT GAGNE LE RETRAIT DU CPE.» tel était le mot d’ordre de la manifestation

Le SG09 avait auparavant le 11 mai, mené une action devant la permanence d’Alain Fauré le député de l’Ariège sur le même sujet

Plus d’infos sur ces actions contre le projet de loi en Ariège  : https://www.facebook.com/SGL-Ariège-09-1030094003714984/ et https://www.facebook.com/cgt.ariege/

 

Photo : CGT 09 manifestation du 9 mars

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top