Environnement

Déchets ménagers, et si on compostait ?

Selon l’Ademe, chaque année en France, un habitant produit 354 kg d’ordures ménagères (hors déchets verts) collectées par les collectivités locales. Cependant, si l’on prend en compte les déchets professionnels (BTP, industrie, agriculture, activités de soin), on atteint 13,8 tonnes de déchets produits par an et par habitant. Un chiffre qui donne le vertige !

Une bonne nouvelle, en Ariège nous sommes meilleurs que la majorité des français, puisque chaque ariégeois produit en moyenne 303 kg d’ordures ménagères résiduelles.

Plus de 300 kg c’est encore beaucoup et l’on peut faire mieux. En effet, ces 300 kg regorgent encore de matériaux recyclables ou valorisables qui sont voués à l’enfouissement et remplissent trop vite les sites d’enfouissement comme, par exemple, le nouveau vallon de stockage de Berbiac*

1/3 de la poubelle grise est composée de déchets biodégradables

C’est le constat fait fin 2013 par une caractérisation de nos poubelles qui a été réalisée afin de mieux connaître son contenu. Restes de préparation des repas et végétaux du jardin, ce sont 100 kg par habitant et par an qui peuvent retourner dans les sols. Tout l’enjeu des années à venir c’est donc de vider les poubelles au profit du recyclage.

Vider la poubelle grise pour augmenter les quantités recyclées

60% des ariégeois ayant un jardin compostent leurs déchets de jardin et 29% des foyers déclarent composter leurs déchets de cuisine. Il faut donc s’y mettre.

Et si on adoptait un poule ?

Un compositeur plus une poule, c’est la combinaison optimale pour la réduction des déchets. Une poule peut manger jusqu’à 150kg de déchets par an, elles présentent de nombreux avantages, complémentaires aux composteurs « classiques » : elles sont friandes de l’ensemble des restes alimentaires, y compris viandes et poissons, et donne en contrepartie de bons œufs (plus de 150 par an et par poule !). Le bénéfice environnemental en termes de réduction des déchets est évident. C’est pourquoi depuis plusieurs années les collectivités locales chargées de la gestion des déchets ménagers en font la promotion, des villes comme Besançon, Châtillon, Colmar… En effet, Les poules

En Ariège, c’est le Smectom du Plataurel avec le slogan «Sauvez la planète, faites des omelettes !»  qui a lancé, depuis le 1er juin, une opération de mise à disposition de poules auprès de 50 foyers sur la communauté de communes du Pays d’Olmes.

Si on fait un calcul rapide : 300 kg de déchets – 100 kg de restes de préparation des repas et végétaux du jardin – 150 kg de déchets mangés par les poules = 50 kg de d’ordures à recycler.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

*Le lancement de l’exploitation du 2e vallon du site d’enfouissement des déchets de Berbiac dans l’Ariège a eu lieu le 4 janvier 2016. Il prend le relais du premier site d’enfouissement mis en service en 1998. Le nouveau site a été conçu en mode bioréacteur de manière à optimiser la production et le captage de biogaz, valorisé sur site via une unité de cogénération. Le site accueillera les déchets d’environ 127 000 ariégeois de toute la partie est du département.(www.midipyrenees.fr/-Actualite-Berbiac-09)

Sources : AdemeSmectom du PlautaurelCommunauté de Communes du Pays d’Olmes

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top