Actualités

Le Coq Lavelanétien a fêté avec panache ses 85 ans…

Le week-end du 22 octobre, le Coq Lavelanétien a fêté, au Marché couvert, dans la joie et la convivialité ses 85 bougies. Un anniversaire haut en couleur où différentes formations musicales se sont retrouvées.

La Batterie fanfare du Coq Lavelanétien : « une grande famille »

En 1930, le Coq Lavelanétien « issu du Réveil Abellan est né grâce à la volonté de Paul Bouhnoure et Antonin Bedeil » a rappelé son président, Jean Escaich qui « veille au bon fonctionnement de sa chère association » depuis 34 ans. Le Coq a donc fêté ce week-end sa publication au journal officiel datant du 30 septembre 1931. Le Coq Lavelanétien fut inscrit sur les registres de la Confédération musicale de France dès le 3 avril 1933 en vue de sa participation au concours international de musique de Narbonne sous son appellation actuelle et sous la catégorie tambours, trompettes et clairons à laquelle elle fait toujours honneur, en continuant à défendre et promouvoir la pratique des instruments dits « naturels ». Sous l’impulsion de son nouveau chef de musique Mickaël Tistounet (qui remplace Patrice Mengod toujours musicien au sein de la formation, mais qui pour des raisons professionnelles ne pouvait plus assumer cette lourde tâche), le Coq a l’ambition de fêter encore de nombreux anniversaires. Seule batterie fanfare en Ariège, « une des plus anciennes, pour ne pas dire la plus ancienne en Occitanie », le Coq compte aujourd’hui 32 membres âgés de 8 à 83 ans pour Jérémy à la trompette. « Même avec un petit effectif, on reste sur une belle qualité. La force du Coq est d’avoir accédé à un niveau supérieur (à Mulhouse en 2010, NDLR) et de savoir s’y maintenir », soulignent ses dirigeants, Jean Escaich et Georges Delmas le vice-président.

Durant 20 ans, le 1er édile de Lavelanet a « eu la chance de partager les joies d’appartenir à cette grande famille ». Marc Sanchez glissant : « depuis de très nombreuses années, le Coq Lavelanétien a vu passer dans ses rangs des centaines de musiciens qui, au fil des années, ont glané de nombreux trophées et titres nationaux. »

Ce week-end sur la scène du Marché couvert, se sont succédé les « Nuts Gospel Company », « l’Ensemble musical de Labruguière », le « Brass band de l’Ariège », la « Société Philarmonique de Lavelanet », « l’orchestre de Batterie fanfare de paris », le « Big bang de Laroque d’Olmes », sans oublier « Los Tchaopinos », le « LDO Big Bang », les deux frères Teruel et le groupe « HassaH » et la classe de guitare de l’APFERA. Deux journées musicales où le nombreux public a pu apprécier « divers aspects de la langue musicale » glisse Jean Escaich. Lequel souligne que le Coq recrute de jeunes musiciens : « si le cœur vous en dit, si vous voulez intégrer notre grande famille, n’hésitez plus à nous rejoindre ».

Musiciens confirmés ou non, sont donc invités à venir se renseigner les vendredis soirs, lors des répétitions, dans les locaux du Coq, salle Paul Bounhoure, place du foirail à partir de 20h45. À noter que les cours sont gratuits au sein de l’école de batterie fanfare.

Source : Mairie de Lavelanet 

 

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top