Actualités

Le projet 52, une jeune ariégeoise autour du monde

projet 52 Ariège Pyrénées

Le projet

Son objectif est pluriel : éditer son premier livre photo et apporter un retour d’expérience à des jeunes qui, comme elle issus de milieux modestes, pourraient être intéressés par d’autres possibles.

Sous la forme d’un photo-reportage, le «Projet 52» répondra aux questions suivantes : Est-il possible de vivre dans une « simplicité confortable », notamment grâce aux réseaux de solidarité internationale ? Que peut-on apprendre du marché de l’emploi à l’étranger ? Comment vit-on ailleurs ?

Dans un second temps, apporter un retour d’expérience sur le site (www.margauxvallet.com , rubrique « GoingWest ») afin d’encourager des jeunes de condition modeste à franchir le pas et expérimenter de nouveaux possibles à l’étranger.

Chaque pays traversé, signataire du Programme Vacances Travail en partenariat avec la France, sera pour Margaux l’occasion de travailler sur un projet photographique d’un an. Concrètement, de manière hebdomadaire le cliché le plus significatif sera choisi parmi les dizaines de photos prises quotidiennement, pour répondre aux questionnements de son projet.

Les pays

Ca commencera par le Canada, pour les aurores boréales du grand Nord et les baleines de Tadoussac, mais surtout pour parfaire son Anglais, côté anglophone, dans le milieu professionnel nord- Américain. Douze mois pour préparer une année d’immersion totale en Nouvelle Zélande pour laquelle elle s’envolera en novembre 2015. Margaux y séjournera de 12 à 15 mois avec pour objectif de valoriser le TOEFL *, en travaillant en anglais et de photographier les paysages uniques ainsi que les espèces endémiques des deux îles.

*Le Test of English as a Foreign Language (TOEFL) ou Test d’anglais langue étrangère est un test standardisé payant qui vise à évaluer l’aptitude à utiliser et comprendre la langue anglaise dans un contexte universitaire pour ceux dont ce n’est pas la langue maternelle.

Un livre

Etape enthousiasmante dans la vie d’un photographe, la publication d’un livre est l’occasion de présenter son travail et de le confronter à de nouveaux regards. S’imposer un sujet est, pour la jeune photographe une contrainte de taille.

Le financement

Si, au jour d’aujourd’hui et grâce à ses économies, il est possible pour Margaux de lancer la majeure partie du « Projet 52 » (70%) quelques frais, toutefois, ne sont pas encore totalement financés :

  • Inscriptions à l’examen du TOEFL
  • Achat d’un objectif  Nikon 50mm 1.8G
  • inscriptions à l’université
  • Equipement hivernal canadien

C’est pourquoi Margaux lance aujourd’hui un appel à financement

Pour en savoir plus et soutenir le projet de Margaux
www.leetchi.com/c/margaux-projet52

ajouter votre commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top