Mirepoix - Lavelanet - Pyrénées Cathares

Coup d’envoi des vendanges aux Coteaux d’Engravies

En ce 30 septembre tôt le matin, la température est légèrement fraiche, le soleil radieux, les raisin mûrs. Thomas Piquemal viticulteur à Vira, dans la magnifique vallée du Douctouyre, donne le coup d’envoi des vendanges pour le millésime 2016.

Un peu d’histoire

La mention « Coteaux d’Engraviès » existe depuis le XIVe siècle. C’est en 1310 que Philippe Le Bel se fait envoyer des vins de Pamiers. Les vins sont alors exportés vers Bordeaux, par voie d’eau sur l’Ariège puis la Garonne.

 «Les vignes […] et surtout celles qui sont sur les Coteaux d’Engraviès, de Vira et de Teilhet, donnent des vins plus agréables et plus délicats ; mais les vignobles n’y sont pas considérables
Extrait de l’ouvrage Ébauche (1802).

En 1998,  Claire et Philippe Babin créent le Domaine des Coteaux d’Engravies dans le cadre de la renaissance du vignoble ariègeois. En bio depuis le départ, le millésime 2006 sera le premier qui pourra porter le logo. Depuis son implantation, le vignoble est cultivé sans pesticide de synthèse ou toute autre molécule chimique.

C’est en 2014 que Thomas Piquemal, salarié depuis 2011, reprend le domaine. Originaire de Foix, Thomas est titulaire d’un BTS de viticulture-oenologie qu’il a passé à Carcassonne. Après quelques stages dans le Minervois, il acquiert de l’expérience en Bourgogne sur des Châteaux prestigieux comme Meursault et Nuit Saint Georges.

La production 

Avec 8 hectares de vignes en agriculture biologique, Thomas à gardé les mêmes systèmes de production que Claire et Philippe Babin tout en développant le travail par traction animal pour les travaux de précisions. Son autre projet, en cours de développement, est la construction d’un grand bâtiment où seront regroupées les activités de vinification et de vente ainsi que le stockage du matériel agricole.

La production est à ce jour exclusivement de vin rouge ; Syrah, Merlot et Cabernet sauvignon, en assemblage ou en monocépage (syrah). La vinification se fait dans des cuves en résine. Une fois que toutes les fermentations sont effectuées, le vin est élevé en barrique pendant six mois, cépage pas cépage et parcelle par parcelle, remis en cuve, assemblé, puis remis en barrique pour six mois supplémentaires.

Le millésime 2016 

Un millésime très intéressant, explique Thomas, nous avons un rendement très satisfaisant avec des raisins à maturité. Ce n’était pas évident avec un printemps frais et humide et un début d’été peu ensoleillé, mais une arrière saison très belle avec un mois de septembre très ensoleillé et sec qui a permis d’avoir des raisins à maturité.

www.coteauxdengravies.com

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

To Top